L'image des quartiers populaires dans le roman antillais

0 Aucun avis client

 
NEUF
18 € Acheter
Expédié sous : 9 jours
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat voir conditions
 

Fiche détaillée de "L'image des quartiers populaires dans le roman antillais"

Résumé
Dans les quartiers d'habitat spontané, où l'on trouve encore 30 % de la population de Fort de France (Martinique), la précarité des conditions de vie est visible à travers un habitat qui ne répond pas aux normes occidentales de salubrité et de sécurité dites " standards ".
Ce sont les facettes de cette marginalité que nous allons étudier dans ces quartiers : à savoir leur rapport aux autres structures de " l'urbain antillais ", leur fonctionnement interne, l'impact de l'espace sur les modes de vie et représentations socioculturelles d'une part et, d'autre part, l'influence de la culture sur les modes d'organisation de l'espace. Pour analyser tout cela, il faut s'en remettre à la complexité des lieux : celles des architectures, des réseaux des métiers, mais aussi des hommes.

Nous avons sélectionné pour vous