La relation parent-nourrisson

Préface Gisèle Harrus-Revidi
0 Aucun avis client
Neuf

 
Expédié sous 7 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "La relation parent-nourrisson"

Résumé
Winnicott, précurseur des théories du care ? C'est ce qui ressort des trois textes composant ce livre : " Le développement affectif primaire " (1945), " Psychose et soins maternels " (1952), et " La théorie de la relation parent-nourrisson " (1961). Chez Winnicott, la problématique du soin est omniprésente. Un enfant sans soin, ça n'existe pas, il meurt aussitôt. La mère n'est pas réductible à la femme, mais désigne l'entourage humain de l'enfant qui lui apporte les soins nécessaires à sa survie. Tout compte dans la relation : la manière de tenir l'enfant, celle de le " tripoter ", de vivre avec lui, la façon d'intégrer le père. D'où la question : les bons soins prodigués à l'enfant par des substituts de la mère (frères, soeurs, grands-parents) sont-ils aussi " constructifs " que ceux de la mère elle-même ?

 
 
 
x