Le Bodhisattva Ksitigarbha en Chine du Ve au XIIIe siècle

0 Aucun avis client

 
NEUF
34 € Acheter
Expédié sous : 10 jours
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat voir conditions
 

Fiche détaillée de "Le Bodhisattva Ksitigarbha en Chine du Ve au XIIIe siècle"

Résumé
Le bodhisattva Ksitigarbha, Dizang pusa, occupe dans le bouddhisme chinois ainsi que dans le bouddhisme japonais, une place importante en tant que sauveur des enfers. Il joue à ce titre un rôle capital dans les cérémonies accomplies au bénéfice des défunts.
Ksitigarbha fait partie, dans le bouddhisme indien, des huit grands bodhisattva, mais il ne jouit pas alors d'un culte véritablement individualisé.
Les premières traces d'une dévotion particulière à son égard sont localisées en Asie centrale et en Chine, et remontent au VIè siècle. Dans les siècles qui suivent et ce jusqu'au XIIIè siècle, on assiste à un développement considérable de la popularité de Ksitigarbha et de la dévotion qu'il suscita chez les fidèles. L'Ecole des trois degrès, sanjie jiao, et l'Ecole de la terre pure, jingtu jiao, furent des éléments moteurs dans ce processus.

Nous avons sélectionné pour vous