Au fil de la lame ; essai sur la représentation de la hache sacrificielle et la construction des genres dans l'Athènes classique

Essai sur la représentation de la hache sacrificielle et la construction des genres dans l'Athènes classique

(Auteur)

0 Aucun avis client

 
NEUF
22.30 € Acheter
Expédié sous : 4 jours
Livraison à 1 centime voir conditions
 

Fiche détaillée de "Au fil de la lame ; essai sur la représentation de la hache sacrificielle et la construction des genres dans l'Athènes classique"

Résumé
Dès les débuts de la céramique attique à figures noires, les imagiers se sont plu à représenter des héroïnes meurtrières. Parmi elles, se dégage un groupe de femmes apparentées par l'instrument dont elles s'emparent pour commettre leur forfait : la double hache (pélekuw, pelekus). La plus fameuse est bien sûr Clytemnestre, qui trahit Agamemnon pour s'unir au cauteleux Egisthe et fomenter avec lui le meurtre du roi d'Argos. La seconde est plus connue sous le nom de Leucothéa, celle qui vient au secours d'Ulysse dans l'Odyssée. Les autres femmes à la hache n'ont pas épouses, des filles, ou des mères, que seule leur violence commune dirigée contre le poète Orphée réunit. Si le coeur de cette recherche est constitué par l'étude des représentations de femmes à la double hache, elle intègre néanmoins les images sur lesquelles des hommes manipulent le même instrument (Héphaistos, Thésée et Héraclès), afin de mettre en lumière les valeurs liées au genre mises en jeu dans ces images, de la naissance