Portrait des ânes

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Portrait des ânes"

Résumé

malgré la place honorifique qu'on lui donne dans la crèche, l'âne reste le saint patron des imbéciles.
et ses longues oreilles, qui furent symbole de sagesse, coiffent toute ignorance et toute bêtise. les temps d'avant ne surent pourtant pas s'en passer. l'âne, partout, portait ses bâts, tirait ses petits charrois, quand le siècle pétaradant le chassa de ses routes impatientes. alors, l'âne, innocent comme un enfant, doux comme une peluche têtu comme une mule, se fit plus rare qu'une bonne fortune. quel plaisir d'entendre, parfois, le lointain résonner d'un brai tonitruant ! c'est l'âne qui, embouchant sa trompette, et faisant taire le cor mélancolique, se rappelle à notre souvenir.



Nous avons sélectionné pour vous