Caroline Malvesin Et Antoine Vermeil - Correspondance

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Caroline Malvesin Et Antoine Vermeil - Correspondance"

Résumé
"Oh ! Quelle joie, quel privilège, quel bonheur de pouvoir travailler ensemble à l'oeuvre de notre Dieu !" Cette exclamation - prononcée par le pasteur Antoine Vermeil à Caroline Malvesin - est à l'origine de la fondation de la "Maison des Diaconesses de France", des "Soeurs de charité protestantes", devenue depuis La communauté des Diaconesses de Reuilly.
La correspondance entre les deux, elle, la fondatrice et lui, le pasteur fondateur, est empreinte de cet esprit de joie. Leur échange commence le 6 février 1841 et se termine le 31 août de cette même année. S'y rencontrent deux personnes marquées dans toute leur existence par la foi en Jésus-Christ, Jésus-Christ solidaire des pauvres, deux esprits ouverts, prêts à surpasser les disputes dans lesquelles se perdaient les différentes orientations théologiques de l'époque, mais surtout deux disponibilités, deux disponibilités à agir et à entendre la voix qui leur montrait le chemin à prendre.