Yvan, le bazooka, les dingues et moi

Ceci n'est pas un roman

0 Aucun avis client

 
Occasion
3 € Acheter
soldes
 

Fiche détaillée de "Yvan, le bazooka, les dingues et moi"

Résumé
Les premières observations du voyageur sont souvent trompeuses, mais elles ne sont jamais complètement fausses. Sebbah avait bien quelque chose d'un village maudit, oublié des autres hommes, mais les autochtones s'en trouvaient fort aise, car ils y étaient libres de trafiquer et de s'entretuer à leur guise. Si la vie à Sebbah avait de quoi vous faire dresser les cheveux sur la tête, la montagne y était infiniment moins menaçante que les humains équipés de pistolets-mitrailleurs ou les maîtres chanteurs à leur tête. Il y avait bien des constructions en cours d'effondrement sur l'éperon rocheux qui dominait la vallée, mais elles dataient des temps modernes et ne ressemblaient en rien à un château médiéval. Ledit éperon était effectivement interdit à la population locale, non en raison des fantômes qui y auraient été enchaînés, mais parce qu'une partie des bâtiments était utilisée par l'armée, qui y tenait une caserne et une prison militaire. Il n'y avait pas non plus de tyran féodal embusqué

Nous avons sélectionné pour vous