Épouvantails, un art éphémère

Préface Marc de Smedt

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 6 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Épouvantails, un art éphémère"

Résumé
Un hommage à ces personnages aux esthétiques aussi diverses que les cultures et les civilisations qui les ont façonnés.

En 1960, le photographe Hans Silvester découvre en Provence la beauté de ces silhouettes fantomatiques qui peuplaient alors les champs entre Luberon et monts de Vaucluse : les épouvantails. Faits de bric et de broc par la femme et les enfants des paysans, ils servaient à assurer la pérennité des semailles et la bonne marche des récoltes. Le mot " épouvantail ", formé au xiiie siècle, dérive du latin expaventare, " apeurer, jeter la panique ". L'objet était donc littéralement destiné à créer l'épouvante.

 
 
 
x