Masse, Memoire, Fiction

L'architecture a perdu son ombre

0 Aucun avis client

 
NEUF
15 € Acheter
Expédié sous : 5 jours
Livraison à 1 centime dès 18 € d'achat voir conditions
 

Fiche détaillée de "Masse, Memoire, Fiction"

Résumé
Plus règne l'incertitude quant à la validité d'une mise en ordre culturelle et plus la ville, l'architecture, sont citées à comparaître comme garants de la pérennité civilisatrice.
Par ailleurs ces référents sont ; l'enjeu de la médiatisation généralisée de tout objet susceptible de conservation patrimoniale, alors que la " masse " est elle aussi mise en doute par sa virtualisation. Sous les métamorphoses supposées, découvrez les stéréotypes convenus.