Anges et bienheureux ; la connaissance de l'infini de Thomas d'Aquin à Spinoza

Morice Juliette(Traducteur)

0 Aucun avis client

Neuf

 
 
Produit indisponible pour le moment

Fiche détaillée de "Anges et bienheureux ; la connaissance de l'infini de Thomas d'Aquin à Spinoza"

Résumé
En opposition à la théorie de la connaissance augustinienne, exprimée en termes platoniciens de participation au divin, Thomas d'Aquin tente une naturalisation de la connaissance de tous les esprits finis, y compris les anges qui n'ont pas d'intermédiaire corporel, tout en reprenant l'idée d'une illumination divine dans sa théorie de la connaissance des bienheureux. Ce projet sera véritablement mené à bien par Jean Duns Scot, avant de passer dans les philosophies de Descartes quant aux anges, de Malebranche et de Spinoza quant aux bienheureux. L'auteur montre ainsi qu'il y a un dialogue direct des trois philosophes modernes avec Thomas et Scot, de même qu'un dialogue indirect avec Augustin, dans la mesure où leur pensée permet de répondre au problème de la fondation du savoir en séparation ou en union avec le divin.

 
 
 
x