Le train ; "grâce auquel l'homme n'a plus rien à envier aux poissons et aux oiseaux"

0 Aucun avis client
Neuf

 
 
Produit indisponible pour le moment

Fiche détaillée de "Le train ; "grâce auquel l'homme n'a plus rien à envier aux poissons et aux oiseaux""

Résumé
Le train " grâce auquel l'homme n'a plus rien à envier aux poissons et aux oiseaux " ! C'est du verbe traîner que vient le mot train. Pour autant, ce moyen de locomotion ne traîne pas pour s'imposer dans le quotidien comme dans l'extraordinaire. Traîner, c'est étymologiquement tirer, d'où le train assimilé à la " file de choses " en mouvement, au XIIe siècle, puis dès le XVe siècle, à la " partie de la voiture à cheval, à laquelle sont attachées les roues ", avant que naissent, en 1825, la machine locomotive tirant voitures et wagons et, au XXe, le TGV, un sigle stimulant, synonyme de modernisme.
 
 
 
x