« être et temps » et le problème du sens de l'être

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 9 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "« être et temps » et le problème du sens de l'être"

Résumé
Le temps est l'horizon qui rend possible toute compréhension de l'être. Etre, chez Heidegger, c'est toujours être quelque chose, c'est pouvoir être de l'étant. L'histoire de la philosophie conte l'oubli progressif de l'être. Le vice rédhibitoire de toute métaphysique serait d'ignorer la " différence ontologique ", c'est-à-dire le " pli " qui sépare l'étant de l'être. Il faut donc reposer la question de l'être. Le retour à l'être passe par la destruction de la métaphysique traditionnelle en se servant des outils d'un nouveau mode de pensée qui est suggéré par le mot " a-letheia ".
Le livre se termine sur le constat suivant : Heidegger n'est pas parvenu à penser l'être en tant qu'être. Lui-même en fit l'aveu à Beaufret : " Dès la lettre sur l'humanisme, je continue à dire "sein", mais je pense "ereignis" ".

 
 
 
x