Diderot dans les lettres à Sophie Volland ; une esthétique épistolaire

0 Aucun avis client
Neuf

En stock
Expédié sous 2 jours
Cofinoga

Payez en 3 fois à partir de 90€ d'achat.

Fiche détaillée de "Diderot dans les lettres à Sophie Volland ; une esthétique épistolaire"

Résumé
Cette thèse de doctorat, consacrée aux lettres écrites par Diderot à sa maîtresse Sophie Volland entre 1759 et 1774, suivant l'édition controversée mais sensible d'André Babelon (1930), apporte un regard nouveau sur la genèse de cette correspondance et les ambitions poétiques qui la traversent. Elle s'intéresse à l'effort de l'écrivain pour fonder un langage radical, libre de tout faux-semblant, enrichi d'un projet quasi scientifique visant à enregistrer "chaque mouvement du coeur". Elle évoque sa force érotique jusqu'à l'impossible fusion, selon le paradoxe propre à toute correspondance. Elle présente enfin ces lettres comme un lieu d'expérimentation : portraits, réflexions, conversations, tableaux, paysages, promenades, tous ces essais rendent compte de la diversité du vivant, obsession qui justifia l'omniprésence de la forme épistolaire dans la pensée et l'oeuvre de Diderot.
 
 
 
x