La réforme des régimes matrimoniaux et des droits successoraux du conjoint et du cohabitant légal ; ce que la loi du 22 juillet 2018 règle et ce qu'elle ne règle pas

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 4 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions
Cofinoga

Payez en 3 fois à partir de 90€ d'achat.

Fiche détaillée de "La réforme des régimes matrimoniaux et des droits successoraux du conjoint et du cohabitant légal ; ce que la loi du 22 juillet 2018 règle et ce qu'elle ne règle pas"

Résumé
Parallèlement aux initiatives prises par d'autres équipes universitaires ou organisations professionnelles, le Centre de droit de la personne, de la famille et de son patrimoine de l'UCLouvain a tenu à procéder à une analyse approfondie de la loi du 22 juillet 2018 " modifiant le Code civil et diverses autres dispositions en matière de droit des régimes matrimoniaux et modifiant la loi du 31 juillet 2017 modifiant le Code civil en ce qui concerne les successions et les libéralités et modifiant diverses autres dispositions en cette matière " (sic).

L'objectif de cette analyse a bien sûr été de faire apparaître ce que cette loi a ajouté positivement au droit belge des régimes matrimoniaux ou des successions, mais aussi de jeter un regard critique sur ce qui a été entrepris par le législateur de manière souvent précipitée et sans prendre alors le temps d'apporter des réponses précises à des questions qui n'ont dès lors pas pu être réglées.

 
 
 
x