Courbet, l'outrance

Impression A La Demande

(Auteur)

0 Aucun avis client
Neuf

 
 
Produit indisponible pour le moment

Fiche détaillée de "Courbet, l'outrance"

Résumé
Ce n?est pas le Courbet communard qui m?a retenu ici. C?est Courbet peintre. La manière de Courbet. Ses manières, ses mauvaises manières. Sa grossièreté de paysan (de Franche-Comté) mal dégrossi, de plébéien. Qu?il soit devenu communard, d?ailleurs, n?est pas pour étonner. On se moquait de lui : il ignorait les livres, il était sans orthographe. L?école et lui s?étaient très tôt brouillés. Mais Courbet est ailleurs : c?est un peintre-né. Ses manières sont, à tous égards, fort peu académiques. L?Académie ne s?y trompait pas : le Salon le rejeta avec constance. Pourtant, les meilleurs, dont Baudelaire son ami, surent voir derrière le scandale (voulu, délibéré) qu?occasionnaient ses tableaux, une ?uvre inédite, radicale, décisive pour l?art moderne (Monnet, Cézanne) qui surgissait « avec l?allure d?une insurrection ». Courbet, c?était un homme « énorme » ? « hénaurme » eût dit son contemporain, l?autre Gustave du siècle, l?auteur de Madame Bovary, avec lequel il partageait tant d?aspects communs
 
 
 
x