Via ferrata ; poèmes ou journal épars

(Auteur)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 7 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Via ferrata ; poèmes ou journal épars"

Résumé
Tombeau pour un père cheminot, encore un peu vivant, d'un fils voué lui aussi aux TER, aux petites gares et aux lignes oubliées, ces poèmes tentent de " phraser le chagrin " comme l'écrivait Barthes dans son journal de deuil.
Ils se caractérisent par une attention soutenue aux épiphanies, à ces moments où s'éclaire quelque chose de soi, des autres ou du monde.
Jim Harrison écrivait, dans ses Lettres à Essenine, qu'il n'en est pas sept par jour.
Ce n'est donc pas seulement par paresse ou choix personnel que Via Ferrata est un journal épars, tissé de poèmes qu'il est bon de lire dans l'ordre, en se laissant intriguer par les photos trop simples de l'auteur.
Avec un café, le matin, et une heure devant soi, on peut en éprouver un grand calme, pas du tout désespérant.

 
 
 
x