Critique du fétiche capital ; le capitalisme, l'antisémitisme et la gauche

0 Aucun avis client

 
Occasion
29.23 € Acheter
 

Fiche détaillée de "Critique du fétiche capital ; le capitalisme, l'antisémitisme et la gauche"

Résumé
Dans le premier texte, Moishe Postone donne une définition du capitalisme dans laquelle le capital, et non les capitalistes, est le vrai sujet. Sous le capitalisme, la domination n'est donc pas concrète, mais abstraite. Le capitalisme n'est pas d'abord une forme d'exploitation, mais une aliénation de l'activité productive. Dans le mode de production capitaliste, cette activité s'est autonomisée : on produit non pour satisfaire les besoins, mais pour satisfaire la pulsion du capital à l'accumulation infinie. Dans les textes suivants, Postone propose une critique des formes de fausse conscience engendrées par le capitalisme, en se focalisant sur celles que l'on peut qualifier d'" anticapitalisme fétichisé ". Ainsi, il examine successivement la gauche pseudoradicale, sa sous-critique du capitalisme et son idéologie de la violence ; les antinomies de l'anti-impérialisme ; les relations entre la gauche et l'antisémitisme ; le nouvel antisémitisme lié à l'antisionisme ; la vision de la Shoah