Bleu comme jamais le ciel ; la trempe

Avant-propos Laurent Contamin
0 Aucun avis client
Neuf

En stock
Expédié sous 2 jours

Fiche détaillée de "Bleu comme jamais le ciel ; la trempe"

Résumé
Si Bleu comme jamais le Ciel commence par un jaillissement liquide, un Niagara, c'est sur une inondation que se termine La Trempe : que d'eau dans ces deux pièces ! C'est que le sémaphore pontcharrien, à force de conjuguer le tout-proche et le très-loin, sait se transformer en encre, goutte après goutte... sécrétion de cette langue mouvante, si particulière, de Natacha de Pontcharra, qui est à la fois un appui pour le personnage, un sol où s'élancer, mais qui se dérobe en même temps sous lui, comme un sable mouvant, et l'engloutit.

 
 
 
x