La Bérézina ; 26-29 novembre 1812 ; les français échappent au désastre

(Auteur)

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "La Bérézina ; 26-29 novembre 1812 ; les français échappent au désastre"

Résumé
Employé par les journalistes et l'homme de la rue, le nom de Bérézina est devenu un synonyme de défaite, et même pire, de déroute. Pourtant, si l'on examine avec recul et sérénité ces événements, il convient de remarquer que l'armée russe a un objectif majeur : empêcher les Français de traverser la rivière Bérézina au gué de Studianka et, si possible, faire prisonnier les restes de la Grande Armée avec surtout son chef, l'Empereur Napoléon. Il n'en fut rien, l'armée française s'échappa et ce ne furent que quelques milliers de traînards qui restèrent aux mains des Russes. Si l'expression " c'est la Bérézina " doit être utilisée, c'est bien chez les Russes qu'on doit l'appliquer !

Nous avons sélectionné pour vous