Un guadeloupéen à Alger ; Me Maurice l'Admiral (1864-1955)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 5 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Un guadeloupéen à Alger ; Me Maurice l'Admiral (1864-1955)"

Résumé
Fils d'un notable mulâtre né esclave, Maurice L'Admiral poursuit à Alger un singulier destin jusqu'à l'aube de la guerre d'indépendance. Avocat "indigénophile", il connaît une précoce notoriété avec sa défense des révoltés de Margueritte (1901) où, le premier, il retourne l'accusation contre les méthodes coloniales. En 1939, le jeune journaliste Albert Camus fait écho dans Alger républicain à sa plaidoirie en faveur du cheikh Tayeb el Okbi dans l'affaire du meurtre du Grand Mufti. Elu conseiller municipal au titre indigène, puis coopté bâtonnier par ses collègues européens du barreau d'Alger, il inspire dès 1908 la première délégation d'élus à se rendre à Paris revendiquer l'accès des Musulmans à l'égalité civique.
 
 
 
x