L'Arioste et les arts

Preface De Gianni Venturi ; Coedition Louvre Editions

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 9 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "L'Arioste et les arts"

Résumé
Lorsque à l'âge de quatre-vingts ans, au terme d'une vie de lecture et de relecture du Roland furieux, Voltaire rend un hommage aux qualités suprêmement "picturales " de l'Arioste, il le fait alors que plusieurs siècles de fécondation des arts par le chef-d'oeuvre de la littérature ferraraise semblent confirmer ce jugement. La peinture, la sculpture, mais aussi le théâtre, l'opéra, les ballets, les jardins et jusqu'à l'art populaire, se sont inspirés du plus parfait poème épique de la Renaissance italienne pour produire de nouvelles oeuvres, capables pour certaines de rivaliser avec leur modèle. Et cependant, quelques décennies plus tard, c'est une observation opposée que Delacroix consigne dans son journal : " L'Arioste peint tellement avec les moyens de son art, il abuse si peu du pittoresque, de la description interminable qu'on ne peut rien lui dérober ".
 
 
 
x