Public et litterature en france au xviie siecle

(Auteur)

0 Aucun avis client

 
NEUF
45 € Acheter
Expédié sous : 8 jours
Livraison à 1 centime voir conditions
 
Occasion
39.90 € Acheter
 

Fiche détaillée de "Public et litterature en france au xviie siecle"

Résumé




Hélène Merlin



Public et littérature en France au XVIIe siècle

 



Soit la phrase de Schlegel : « Plus d'un
parle du public comme de quelqu'un avec qui il aurait déjeuner à l'hôtel de
Saxe, lors de la foire de Leipzig. Qui est-ce donc que ce public ? ¿ Le
public n'est pas une chose, mais une pensée, un postulat, comme
l'Eglise. »



Au début du XVIIe siècle, le public désigne en effet
non seulement la Chrétienté mais aussi le royaume, l'Etat, le fisc, le peuple,
c'est-à-dire tout ce qui correspond au paradigme, éminemment politique, de la respublica.
Il désigne encore tout ce qui est public ¿ c'est-à-dire presque toute la
réalité, mais considérée du point de vue du bien public et construite, relevée
par la représentation (cérémonies, processions, etc.).



Mais la conception unitaire du corps politique vole