L'autorité des maîtres ; scolastique, normes et société au XIII siècle

Scolastique, normes et société au XIIIe siècle

0 Aucun avis client

 
NEUF
39.50 € Acheter
Expédié sous : 7 jours
Livraison à 1 centime voir conditions
 

Fiche détaillée de "L'autorité des maîtres ; scolastique, normes et société au XIII siècle"

Résumé
La scolastique a mauvaise réputation. C'est pourtant dans l'université médiévale et en particulier à la faculté de théologie de Paris, au XIIIe siècle, que se forgèrent et s'échangèrent les opinions savantes sur des questions d'actualité fort concrètes, qui intéressaient la société dans son ensemble, marges comprises : les mérites des docteurs, l'obligation de la dîme, le voeu de religion, le devoir conjugal, le profit commercial, la fiscalité royale, la législation contre l'usure, le baptême forcé des enfants juifs, la légitime défense en cas de viol ou la fuite du condamné à mort étaient débattus dans le cadre de disputes « extraordinaires », publiques et facultatives, appelées Quodlibets.
Dans la seconde moitié du XIIIe siècle, certains maîtres s'adonnèrent plus que d'autres à cet exercice difficile. C'est le cas de Thomas d'Aquin, de son contemporain (et adversaire) Gérard d'Abbeville, d'Henri de Gand et de Godefroid de Fontaines.