Sciences et imaginaire

0 Aucun avis client
Neuf

 
 
Produit indisponible pour le moment

Fiche détaillée de "Sciences et imaginaire"

Résumé
La tradition occidentale depuis Descartes a tendu à bannir de manière radicale l'imagination, la "folle du logis", du champ de l'activité scientifique, oeuvre exclusive de la raison.
Pourtant, à la suite des travaux précurseurs de Koyré et des études novatrices de Gerald Holton, force est de constater que cette vision tenait moins à la vérité historique qu'à une reconstruction idéale et a posteriori de l'aventure scientifique. Désormais, de nombreux chercheurs et épistémologues - notamment à partir des exemples de Kepler ou de Newton - en conviennent : l'imagination joue un rôle fondamental dans les recherches scientifiques.
Inversement, beaucoup d'artistes de notre temps, renouant ainsi avec l'esprit de la Renaissance, s'intéressent de très près aux grandes découvertes de la science et reconnaissent l'influence que celles-ci ont pu exercer sur leur création.
 
 
 
x