Kaputt

0 Aucun avis client
Neuf

 
Expédié sous 9 jours

Fiche détaillée de "Kaputt"

Résumé
Le lac était comme une immense plaque de marbre blanc sur laquelle étaient posées des centaines et des centaines de têtes de chevaux.
Les têtes semblaient coupées net au couperet. seules, elles émergeaient de la croûte de glace. toutes les têtes étaient tournées vers le rivage. dans les yeux dilatés on voyait encore briller la terreur comme une flamme blanche. près du rivage, en enchevêtrement des chevaux férocement cabrés émergeait de la prison de glace... les soldats du colonel merikallio descendaient au lac, et s'asseyaient sur les têtes des chevaux.
On eût dit les chevaux de bois d'un carrousel.

Traduit de l'italien par juliette bertrand.
 
 
 
x