État domestique, république étranglée

0 Aucun avis client

 
NEUF
16 € Acheter
Expédié sous : 8 jours
Livraison à 1 centime voir conditions
 

Fiche détaillée de "État domestique, république étranglée"

Résumé
Une fois l'Afrique devenue indépendante, Ukala est élu président de la République de Bodiansa, un pays imaginaire. Il est chassé du pouvoir et tué par Kélountang qui ne perd pas de temps pour instaurer un état répressif où les libertés sont bafouées tous les jours, où les crimes politiques sont devenus banals. Kamoya s'empare du pouvoir à son tour, il fusille Kélountang et ses proches pour, dit-il, instaurer un état démocratique. Un dictateur peut en cacher un autre. Parmi ses conseillers politiques, Naboussingh joue pleinement son rôle, mais ce n'est pas ce que le tyran veut entendre ; Napentar est celui-là, le thuriféraire qui use de la flagornerie pour bénéficier de ses grâces et cela l'oppose souvent à Naboussingh. Kamoya a la boulimie du pouvoir et cela ne va pas avec le discours de raison que lui tient celui-ci ; il préfère qu'on lui chante ses louanges. Tout lui appartient, les biens et les femmes, il viole, tue selon son humeur, il gaspille les deniers publics comme s'ils étaient