La croisière du « Snark »

Préface Jacques Gamblin

(Auteur)

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "La croisière du « Snark »"

Résumé
Il y a tout juste un siècle, Jack London faisait construire à San Francisco un navire qu'il baptisait Le Snark en l'honneur de Stevenson auquel il se référera si souvent lors de son voyage. La construction allait être retardée par le fameux tremblement de terre qui secoua la ville, mais l'équipage qui changera maintes fois d'effectif appareille finalement pour Hawaï. Ce périple homérique, dans l'esprit de London, devait durer sept ans. Il dura en réalité vingt-sept mois, mais vingt-sept mois de difficultés, de découragements, de bravoure, d'émerveillements et, de création. Car, outre les articles qu'il fait parvenir à flux tendu à divers périodiques américains et dans lesquels il conte avec humour et ferveur son odyssée dans le Pacifique - composant ainsi peu à peu ce qui est devenu La Croisière du " Snark " - il écrit L'Aventureux, Contes des mers du sud, L'Ile des lépreux, Radieuse Aurore, quantité d'articles, et ce qui est considéré par beaucoup comme son chef-d'oeuvre : Martin Eden