Germain Nouveau ; trimardeur céleste de la poésie

(Auteur)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 4 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Germain Nouveau ; trimardeur céleste de la poésie"

Résumé
Des tonnelles de vigne vierge, des façades aux " fenêtres sans cris ", des platanes méditatifs aux vieilles mains de feuilles mortes... Couchée au pied de Sainte-Victoire, Pourrières roussit ou bien blanchoie, transpire ou se les gèle, selon la lumière des saisons. Indifférente aux gloires qui pourraient la guetter. Un peu comme, en Ardennes, Charleville-Mézières. Ici naquit, au plein de l'été 1851, pour y être enterré il y a un siècle pile poil, l'un des plus singuliers poètes qu'ait engendrés la terre de France, compagnon de malédiction de Rimbaud et de Verlaine. Frère de prodiges aussi. On l'appelait " Humilis ". Il se nommait Germain Nouveau. Sa ruelle - celle au n° 5 de laquelle on retrouva son cadavre solitaire, un jour de printemps 1920, et qui porte désormais son nom - musarde en retrait de la Grand rue centrale. Comme le fut sa propre destinée terrestre : à l'écart, toujours, par parti pris d'humilité. Mais en pente suffisamment raide pour se souvenir aussi que les jours d'un poète
 
 
 
x