Cornelius Castoriadis ou l'autonomie radicale

(Auteur)

0 Aucun avis client

Neuf

 
 
Arrêt définitif de commercialisation

Fiche détaillée de "Cornelius Castoriadis ou l'autonomie radicale"

Résumé
Pour Cornelius Castoriadis (1922-1997), nos sociétés sont des " institutions imaginaires " ; l'homme a oublié qu'il était lui-même à l'origine des lois qui les fondent (le divin, les ancêtres, l'économie...). Elles sont ainsi dépendantes des formes mêmes qu'elles ont créées. Ce n'est donc qu'en se reconnaissant comme auto-instituées et sources de formes nouvelles qu'elles pourront devenir autonomes.

La force de la pensée de Castoriadis, nous dit Serge Latouche, est d'inciter au dévoilement de ces mythologies sociales qui sous-tendent l'ordre des choses. La déconstruction de l'idéologie de la croissance, du développement et du consumérisme/productivisme est désormais le préalable indispensable à l'institution - par l'éducation - d'une démocratie radicale fondée sur l'écologie. Une révolution dont le sujet ne peut être que la société tout entière.

 
 
 
x