Le crépuscule des lieux ; aubes et couchant dans la poésie française du XIX siècle

Aubes et couchants dans la poésie française du XIXe siècle

(Auteur)

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Le crépuscule des lieux ; aubes et couchant dans la poésie française du XIX siècle"

Résumé
Dans un poème de Heine, une jeune femme observe avec angoisse le coucher du soleil. Son compagnon la rassure, il connaît la chanson : s'il s'en va par-devant, c'est pour revenir par-derrière. En poésie également, le soleil n'en finit pas de tourner : ce n'est plus un objet mais une toupie, écrit Ponge. La perspective proposée ici sera donc celle des révolutions du soleil, révolutions par lesquelles l'oeil du monde éclaire et accompagne l'histoire littéraire dans son rapport au topos. L'histoire du soleil est d'abord celle de l'installation d'un lieu commun à vocation descriptive, mais son traitement devient très vite affaire de distinction, notamment après le Romantisme qui révolutionne la littérature à partir du soleil couchant. Dès lors, la situation quant au soleil devient une question d'écriture et de posture poétiques : c'est cette marche du soleil que l'on s'efforce de retracer dans cet essai en suivant le cours du XIXe siècle de l'aube à son couchant, des grandes étapes (le Romantisme

Nous avons sélectionné pour vous