Fureur Et Barbarie

Récits de voyageurs chez les Cafres et les Hottentots, 1665-1721

0 Aucun avis client

 
Occasion
2 offres à partir de 6 €
 

Fiche détaillée de "Fureur Et Barbarie"

Résumé
Dès leur découverte au seizième siècle, les sauvages du Cap alimentent les fantasmes des voyageurs européens.
Ils sont aussitôt catalogués dans un bestiaire littéraire fabuleux où toute forme d'humanité leur est niée. Au dix-septième siècle, ceux que l'on nomme désormais les Cafres ou les Hottentots sont, explique Ruelle dans le récit de ses voyages " les plus sales hommes du monde, les plus abominables de la nature puisqu'ils vivent sans loi et qu'ils mangent plus salement que les chiens, les loups et les bêtes les plus immondes ".
" Ils sont indignes de cette éminente qualité d'homme raisonnable puisqu'ils en ont à peine la figure ", ajoute Jean-Jacques de Melet. Quant aux mères, elles " arrachent avec les dents, le testicule droit de leurs fils nouveau-nés et le mangent " surenchérit François Leguat. Bien qu'il n'ait pas emprunté la route du Cap, Jean Donneau de Visé porte le même jugement sur ces tribus qu'il qualifie d'" étranges et sauvages ".