« Port Royal le 18 9bre 1803. Fontal capitaine aide de camp de feu Gl D'Arbois à Monsieur le docteur Blair. Vous avez été témoin, Monsieur le docteur, que Monsieur l'Amiral avoit décidé que Mlle Babo jouiroit de quelques avantages de la succession de feu général D'Arbois, et que moi en ma qualité, je demeurois responsable en vers la famille de la garde robe et de ses papiers dont je connois l'importance pour ses parents. Je viens d'apprendre par le général Denin que Monsieur Ma---- comodore du prisonnier, ignorant sans diute les premières dispositions de Mr l'amiral, en avoit décidé autrement en invitant le général Brunet de se charger de cette succession, il va nommer a cet effet une commission pour s'en enparer. Pardon Mr Le Docteur si je prens la liberté de vous informer d'une affaire que je croais terminée. J'ay l'honneur de vous saluer avec respect. Fontal. P.S. Mlle Babo, seroit fort aise d'avoir l'honneur de vous voir, pour la mettre ---- des affaires qu'elle a à regler, et à pa

0 Aucun avis client

Occasion

 
Expédié sous 5 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions
Cofinoga

Payez en 3 fois à partir de 90€ d'achat.

Fiche détaillée de "« Port Royal le 18 9bre 1803. Fontal capitaine aide de camp de feu Gl D'Arbois à Monsieur le docteur Blair. Vous avez été témoin, Monsieur le docteur, que Monsieur l'Amiral avoit décidé que Mlle Babo jouiroit de quelques avantages de la succession de feu général D'Arbois, et que moi en ma qualité, je demeurois responsable en vers la famille de la garde robe et de ses papiers dont je connois l'importance pour ses parents. Je viens d'apprendre par le général Denin que Monsieur Ma---- comodore du prisonnier, ignorant sans diute les premières dispositions de Mr l'amiral, en avoit décidé autrement en invitant le général Brunet de se charger de cette succession, il va nommer a cet effet une commission pour s'en enparer. Pardon Mr Le Docteur si je prens la liberté de vous informer d'une affaire que je croais terminée. J'ay l'honneur de vous saluer avec respect. Fontal. P.S. Mlle Babo, seroit fort aise d'avoir l'honneur de vous voir, pour la mettre ---- des affaires qu'elle a à regler, et à pa"

 
 
 
x