Le sacrifice de la beaute

110 Pages

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Le sacrifice de la beaute"

Résumé
Le Sacrifice de la beauté L'étude part d'une évidence : "la femme fatale n'existe pas !". On y tente donc de retrouver les soubassements de ce qui apparaît comme une construction idéologique. Dans les termes du XIXème siècle, elle donne son visage "mythique" au portrait ainsi dessiné. La femme est "visage", objet esthétique, Idéal. On évoque alors ce vaste processus d'idéalisation culturelle, dont les femmes, dans leur réalité vivante sont victimes. Les textes qui nous retiennent, avec leurs personnages inoubliables, Nastassia dans l'Idiot, Tess dans Tess d'Uberville, Lulu, chez Wedekind polémiquent, chacun à sa façon avec les images d'une féminité maléfique engendrées par la misogynie fin de siècle. L'idéalisation romantique réfractée laisse parler sa face sombre.

Nous avons sélectionné pour vous