Le mérite et la République ; essai sur la societe des émules

(Auteur)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 9 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Le mérite et la République ; essai sur la societe des émules"

Résumé
Elles sont partout - dans les entreprises, les administrations, les académies, à l'école, à l'armée, dans le sport, la littérature, la science, les médias... Abolies en 1790 par la Constituante au nom de l'égalité nouvelle, raillées par Tocqueville comme pâles imitations, « ni bien réglées ni bien savantes », des moeurs aristocratiques, les « distinctions » redeviennent très vite, pour la République, un moyen de conduire les esprits et les corps. On ne compte plus aujourd'hui les décorations officielles qui prétendent être la juste mesure du mérite.
La « révolution disciplinaire » de Michel Foucault a érigé la peine en moyen de contrôle social. Or l'emprise de la récompense, autre technique du pouvoir, n'est pas moindre. Surtout depuis que l'émulation managériale en a fait une figure centrale de la dynamique capitaliste. Cette émulation décorative attendait son historien.
 
 
 
x