Lobbying ; le déni français

Préface de Jean-Marie Accoyer

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Lobbying ; le déni français"

Résumé
De Washington à Bruxelles, la France a-t-elle perdu la bataille de l'influence ?
Les normes s'établissent aujourd'hui à l'encontre de ses intérêts industriels et la France, trop élitiste, trop loin des cercles ou s'élaborent pas à pas les réformes, perçue comme arrogante, voit trop souvent ses espoirs de succès réduits à néant.
Mal connu, souvent déprécié, toujours caricaturé, le lobbying est le mal aimé de l'opinion publique. Pour autant, il est un acteur incontournable des sociétés démocratiques. Il concourt, par la présentation argumentée d'intérêts particuliers auprès des pouvoirs publics, à l'information pluraliste de ceux-ci.
C'est parce que la République n'assume pas cette culture du lobbying comme arme de l'influence, qu'elle le pénalise et ne se dote pas d'une réglementation claire de son exercice.
Il n'est pas trop tard pour revoir nos positions sur ce sujet et professionnaliser une activité dont nos meilleurs éléments oeuvrent au service des Anglo-Saxons.