La mort de l'âme

0 Aucun avis client
Neuf

 
 
Indisponible actuellement chez l'éditeur

Fiche détaillée de "La mort de l'âme"

Résumé
LE THEATRE, comme tout art, ramène au corps singulier dans la mémoire vivante des corps qui l'entourent.
Là où la massification de l'opinion et le bruit politico-médiatique qui s'en fait le porte-voix disent leur haine du solitaire, de l'intempestif, de la question sans réponse immédiate, de la langue sans son bois, de la raison sans la force, de l'obstination sans la vanité, du désir de vivre et non du désir d'être vu, là où la massification dit sa haine du corps singulier, l'art est seul aujourd'hui à pouvoir en rappeler les droits et l'inaliénable spiritualité.

 
 
 
x