Cinéma d'animation en Espagne (1942-1950)

0 Aucun avis client

 
NEUF
20 € Acheter
Expédié sous : 5 jours
Livraison à 1 centime voir conditions
 
Occasion
10 € Acheter
 

Fiche détaillée de "Cinéma d'animation en Espagne (1942-1950)"

Résumé
La fatalité s'est exercée sur le cinéma d'animation de l'époque du premier franquisme : une activité industrielle très limitée, l'absence de moyens financiers, un marché trop restreint constituaient un sérieux handicap. De plus, un discours déjà contraint (autocensure oblige) se trouva condamné ensuite par la confidentialité de la distribution, la fragilité du support et la redoutable concurrence du génie de Walt Disney. Ce cinéma eut cependant le mérite d'exister et l'étude de ce corpus réduit permet d'appréhender un moment historique qui a joué un rôle déterminant dans la production artistique espagnole. Les trois films en question sont Garbancito de la Mancha (sorti sur les écrans en 1945, il est le premier dessin animé de long-métrage en couleurs, non seulement espagnol mais encore européen), Alegres vacaciones (Joyeuses vacances, 1948) et Erase una vez (Il était une fois, 1950). La pluralité des formes de décryptage (idéologique, psychanalytique, narratologique, esthétique) s'attache