Négativité et communication ; la part maudite du Collège de sociologie l'Hégélianisme et ses monstres Habermas et Bataille

La part maudite du Collège de sociologie, l'Hégélianisme et ses monstres, Habermas et Bataille

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Négativité et communication ; la part maudite du Collège de sociologie l'Hégélianisme et ses monstres Habermas et Bataille"

Résumé
La pensée et l'écriture sacrificielle de Bataille sont au centre des trois études que propose Jean-Michel Helmonet. Elles témoignent d'une déchirure qui semble n'être plus seulement celle d'une " expérience intérieure " isolée, mais appartenir au monde dans ses ultimes développements. Il est à croire que l'homme actuel, victime de l'affaiblissement de l'être collectif, soit en passe d'expérimenter une négativité objective au plus profond de lui-même, là où le langage devient impuissant à s'exprimer et où la communication s'immole. La crainte de Bataille de voir une pensée libre de toutes bornes trouver une application " monstrueuse " sur le plan social et politique est peut-être en voie de se réaliser sous une forme encore mal mesurable. Est-ce à dire que l'écriture-limite doive être disqualifiée ? C'est précisément ce genre d'alternative que l'auteur refuse. Fût-elle issue d'un sentiment exacerbé d'impuissance, l'écriture sacrificielle reste la garante de la gratuité souveraine de la pensée