Le beau et ses traductions ; les quatre définitions du beau dans le Hippias majeur de Platon

(Auteur)

0 Aucun avis client

Neuf

En stock
Expédié sous 2 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Le beau et ses traductions ; les quatre définitions du beau dans le Hippias majeur de Platon"

Résumé
LE TERME prépon (TTpéTTov) ne signifie pas seulement le convenable, mais encore la brillance - Homère l'emploie, par exemple, pour dire d'Hector qu'il "brillait" parmi les guerriers troyens ("ho d'éprepe kai dia pantôn", Iliade, XII, 104). Prépein (...) se dit ici d'un héros qui parmi ses semblables se distingue, sans doute parce qu'il convient plus qu'eux à la fonction guerrière, mais surtout parce qu'il est plus éclatant.

C'est la nuance métaphorique qu'il faut saisir ici. Leconte de l'Isle traduit : "Il les surpassait tous." Mais la prééminence d'Hector n'est pas une question de taille : Hector est plus considérable que les autres, il est splendide.

 
 
 
x