Adam et le nouveau monde

La naissance de l'anthropologie comme idéologie coloniale

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Adam et le nouveau monde"

Résumé
Giuliano Gliozzi, au début de son grand livre, rappelle qu'il convient d'appréhender la diversité du réel dans son incohérence première et dans la richesse de ses contradictions flagrantes ou cachées, au lieu de le ramener d'emblée, par une réduction hâtive, à une unité impénétrable et mystérieuse.
C'est ainsi qu'il stigmatise à juste titre les tenants du primitivisme doux, les chantres du rêve de l'âge d'or et des peuples libres et nus. Il n'y a pas, sauf chez l'historien des idées quelque peu pressé, un mythe du Bon Sauvage, mais des mythes contradictoires et divergents, circonstanciellement agrégés à la personne d'un sauvage ni bon ni méchant, ni peut-être même sauvage en définitive. Toute vision simplificatrice de l'histoire des idées occulte non seulement la complexité du réel, mais ce réel lui-même, en l'occurrence la matérialité des rapports qui unirent, ou plutôt qui opposèrent, durant les cinq derniers siècles, l'Occident et ses autres.

Nous avons sélectionné pour vous