Survivre et mourir en musique dans les camps nazis

(Auteur)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 6 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Survivre et mourir en musique dans les camps nazis"

Résumé
Des premiers camps punitifs du III° Reich jusqu'aux usines de mort de Treblinka ou Birkenau en passant par les camps de prisonniers de guerre, ce livre tente un état des lieux des activités musicales dans l'univers concentrationnaire. Dès le début, les principales utilisations et détournements de la musique sont présents : elle rythme la répression, la propagande et accompagne les travaux forcés.
Dans les camps d'extermination, ceux de l'Aktion Reinhard (Belsec, Sobibór et Treblinka) et celui d'Auschwitz-Birkenau, les notes de musique s'élevaient dans les airs en même temps que la fumée des fours crématoires, quand elles n'étaient là pour cacher le bruit des exécutions sommaires. C'est dans cette partie que l'auteur a choisi de parler de Theresienstadt, le " camp des musiciens ", camp de transit et antichambre de Birkenau dont la création figure en bonne place dans le protocole de la conférence de Wansee qui organisa l'extermination des populations juives d'Europe.
 
 
 
x