Odiot ; un atelier d'orfèvrerie sous le premier Empire et la Restauration

0 Aucun avis client
Neuf

 
 
Produit indisponible pour le moment

Fiche détaillée de "Odiot ; un atelier d'orfèvrerie sous le premier Empire et la Restauration"

Résumé
Catalogue de l'exposition " De luxe et d'éclat. Odiot orfèvre, dessins et chefs-d'oeuvre de l'Empire et de la Restauration " présentée au musée Nissim de Camondo, à Paris, du 22 mars au 3 septembre 2017.

Fournisseur de Napoléon Ier et de sa famille pour lesquels il livre des services et des pièces prestigieuses comme l'épée du sacre de l'empereur, le berceau du roi de Rome ou encore la toilette de l'impératrice Marie-Louise, Jean-Baptiste-Claude Odiot est l'un des plus illustres orfèvres de l'Empire et de la Restauration. En 1835, il offre au gouvernement français 31 pièces représentatives de sa production liées aux arts de la table - fontaines à thé, coupes d'entremets, rafraîchissoirs, verrières, soupières et huiliers - qui ont ensuite rejoint le musée des Arts décoratifs de Paris.
 
 
 
x