Arrêt de parlement qui ordonne qu' à compter du 1er mars 1785 les créanciers écrouant seront tenus de consigner entre les mains des greffiers des prisons de Paris, et par avance, la somme de 12 livres 10 sols par mois pour la nourriture des prisonniers qu'ils feront arrêter [Edition de 1785]

Impression à l'identique de l'édition d'origine : imp. de P.-G. Simon et (Paris)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 5 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Arrêt de parlement qui ordonne qu' à compter du 1er mars 1785 les créanciers écrouant seront tenus de consigner entre les mains des greffiers des prisons de Paris, et par avance, la somme de 12 livres 10 sols par mois pour la nourriture des prisonniers qu'ils feront arrêter [Edition de 1785]"

 
 
 
x