Arrêt de parlement qui décide que la stipulation de propre d'effets mobiliers n'est qu'une convention, qui ne peut être opposée qu'au conjoint qui l'a faite et à ceux qui viennent de son chef [Edition de 1762]

Impression à l'identique de l'édition d'origine : P. Simon (Paris)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 5 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Arrêt de parlement qui décide que la stipulation de propre d'effets mobiliers n'est qu'une convention, qui ne peut être opposée qu'au conjoint qui l'a faite et à ceux qui viennent de son chef [Edition de 1762]"

 
 
 
x