Arrêt du conseil d'Etat qui ordonne que la Chambre de commerce du Levant fera percevoir les droits d'entrée de 35 sols par quintal établis par arrêt du 17 décembre 1737 sur les huiles de la côte d'Italie, connues sous le nom de la rivière de Gênes, venant directement dans les ports des cinq grosses fermes, ou qui viendront de Marseille dans lesdits ports, faute de rapporter des acquits de la foraine de Provence, dûs à la sortie de cette province sur les huile du crû et des droits de la ferme de

Impression à l'identique de l'édition d'origine : Imp. royale (Paris)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 5 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "Arrêt du conseil d'Etat qui ordonne que la Chambre de commerce du Levant fera percevoir les droits d'entrée de 35 sols par quintal établis par arrêt du 17 décembre 1737 sur les huiles de la côte d'Italie, connues sous le nom de la rivière de Gênes, venant directement dans les ports des cinq grosses fermes, ou qui viendront de Marseille dans lesdits ports, faute de rapporter des acquits de la foraine de Provence, dûs à la sortie de cette province sur les huile du crû et des droits de la ferme de"

 
 
 
x