L'unité formelle des complétives ; esquisse de syntaxe catégorielle

(Auteur)

0 Aucun avis client

Neuf

 
Expédié sous 6 jours
Livraison à 0.01 € voir conditions

Fiche détaillée de "L'unité formelle des complétives ; esquisse de syntaxe catégorielle"

Résumé
Si on admet que les complétives sont la première manifestation de la verticalité syntaxique, ne doit-on pas tout aussi bien convenir que la conjonction est à l'origine des relatifs et des interrogatifs ? Cette hypothèse, qui s'adapte mieux au postulat d'une parenté génétique des subordonnées, suppose que la cliticisation ou la pronominalisation, les processus morphosyntaxiques en somme, opèrent sur un constituant autre que l'introducteur et auquel ce dernier ne sert finalement que de simple support. Des pistes pourraient alors être privilégiées, dont celle, cruciale, du constituant interrogé ou relativisé. Que dire justement de l'articulateur et de sa supplétion ? Est-il uniforme dans les relatives, dans les interrogatives et dans les complétives ? Quelle explication fournir au lien tantôt lâche, tantôt dur qui unit la subordonnée à un support ? Autant de questions qui interpellent le linguiste et qui l'engagent à des analyses pointues et moins générales de la subordination.

 
 
 
x