Les désordres urbains : regards sociologiques

0 Aucun avis client

 
NEUF
25 € Acheter
Expédié sous : 5 jours
Livraison à 1 centime voir conditions
 

Fiche détaillée de "Les désordres urbains : regards sociologiques"

Résumé
La crise de la société salariale a entraîné une fragilisation du lien social et politique dans les milieux populaires - repérable de façon spectaculaire lors des émeutes urbaines - et a focalisé l'attention sur les " quartiers sensibles ".
Dans le même temps, les discours ont fait émerger de nouvelles catégories : les incivilités (non maîtrisées par les politiques publiques), les violences urbaines qui sont désormais l'objet de mesures d'experts en tout genre, les violences scolaires, l'économie informelle, etc. La banalisation de ces catégories produit des glissements sémantiques dont il faut se méfier parce qu'ils engagent l'action publique à pénaliser toujours plus tout un champ de pratiques sociales, et parce qu'ils limitent la recherche des causes de l'évolution de la délinquance à la description des comportements les plus visibles des jeunes de banlieues.