Oeuvres De Jeunesse. Ti. Cours De Philosophie.

(Auteur)

0 Aucun avis client

Version papier indisponible pour le moment
Colissimo Pass

 

Fiche détaillée de "Oeuvres De Jeunesse. Ti. Cours De Philosophie."

Résumé
Victor Cousin, tout comme Royer-Collard, se détache nettement des idéologues, de Voltaire, de Rousseau et d'Helvétius. Il fait fond sur une conception de la perception nous fournissant un accès direct et immédiat à la réalité extérieure. Si le cours de 1818, qui porte le titre Le fondement des idées absolues du vrai, du beau et du bien est aujourd'hui quasiment inconnu et introuvable, ce sont les altérations de Cousin dans les éditions successives du texte qui en sont la cause. Le cours de 1818, dans son texte original, est d'une importance capitale. Il était totalement neuf et souleva un immense enthousiasme parmi les jeunes romantiques, événement majeur des idées philosophiques de l'époque. Il ne faut pas aborder la lecture de ce texte peu connu, presque méconnu, en songeant à ce que Cousin va devenir sous la Monarchie de Juillet : c'est le jeune professeur de 1818 qui parle, dans ces pages, et qui expose une nouvelle philosophie, inséparable d'un libéralisme qui ne s'en tient nullement
 
 
 
x