Revues moderniste, revues engagées

1900-1939

0 Aucun avis client

 
NEUF
18 € Acheter
Expédié sous : 5 jours
Livraison à 1 centime voir conditions
 
eBook
8.99 € Acheter
Téléchargez immédiatement
*Réduction par rapport au prix public du livre papier
 

Fiche détaillée de "Revues moderniste, revues engagées"

Résumé
Revues modernistes ou revues d'avant-garde ? On oppose souvent les termes " modernisme " et " avant-garde " : le " modernisme " serait une révolution essentiellement littéraire et artistique, sans efficace au-dehors des murs de l'atelier ou de l'univers restreint des littérateurs ; à l'inverse, l'" avant-garde " constituerait un modernisme politisé, qui s'attaque à l'institution de l'art et vise à transformer ses rapports avec la vie et la société. Le terme d'avant-garde est employé surtout à propos de groupes dont l'agitation a été bruyante ou a su, un temps, se greffer sur des partis révolutionnaires : futurismes en Italie et en Russie, dada et surréalisme en France. Le terme de modernisme, en revanche, est plutôt employé dans l'univers anglo-américain pour désigner des auteurs canoniques et élitistes (Joyce, Eliot, Pound et quelques autres), sous l'influence d'une tradition critique (le new criticism) qui a longtemps cherché à gommer le caractère collectif et la puissance contestataire