Refondation des observatoires astronomiques sous la III République

(Auteur)

0 Aucun avis client

 
Actuellement indisponible
 

Fiche détaillée de "Refondation des observatoires astronomiques sous la III République"

Résumé
Science et politique ont toujours été étroitement mêlées, ainsi l'astronomie depuis l'installation en France de Cassini à l'invitation de Colbert et de Louis XIV. L'astronomie française du XIXe siècle ne déroge pas à cette règle car elle met en lice de célèbres institutions comme l'Académie des sciences, le Bureau des longitudes et l'Observatoire de Paris. Des personnalités scientifiques brillantes comme Arago, Le Verrier, puis Delaunay, s'affronteront dans un contexte politique changeant de 1830 à 1871. L'échec de la guerre de 1870 conduit les gouvernements de la IIIe République à s'interroger sur la suprématie de la technologie allemande. Afin de pallier la déficience française, ils tenteront de développer l'enseignement scientifique et notamment les observatoires astronomiques, dans une optique de décentralisation. En parallèle, les astronomes parisiens se libèrent progressivement de la tutelle autoritaire d'Urbain Le Verrier et essaiment dans les observatoires de province réactivés

Nous avons sélectionné pour vous